La lessive faite maison !

savon lessive coprah 2 005On trouve sur internet de nombreuses recettes pour fabriquer soi-même sa lessive. Les ingrédients de base sont en général : le savon de Marseille, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, et bien sûr l’eau. Voici celle que j’ai essayé, et je vous assure que pour une première, bah elle m’a couté plus cher que prévu ! Je vous expliquerai au fur et à mesure en insérant en écriture italique mes commentaires perso à ce que la personne à l’origine de la recette a écrit (lien en bas de cet article).

INGREDIENTS : (pour environ 1,5 litre de lessive très concentrée… Sauf si comme moi on rajoute de l’eau ensuite !)

– 100 gr de savon de Marseille
– 100 gr de bicarbonate de sodium
– 1 litre d’eau (Mouais… Normalement…)
– 250 ml de vinaigre blanc
– Facultatif : quelques gouttes d’une Huile Essentielle (J’ai utilisé du Lavandin)

USTENSILES :

– une râpe à fromage pour transformer le bloc de savon en copeaux. C’est là que ça s’est compliqué pour moi : j’ai eu la bonne idée d’utiliser un petit mixeur que j’avais à peine eu le temps d’essayer… Paix à son âme !
– un fouet de cuisine
– un saladier
– un bidon de récup’ de ton ancienne lessive, ou bien – et c’est même beaucoup mieux – une bouteille en verre d’un jus de fruits que tu aurais judicieusement gardé (le verre restant pour toute chose le meilleur matériau pour conserver ce qu’on met dedans!)
– un entonnoir

ÉTAPES :

1) Tu commences par râper tes 100 gr de savon. Plus c’est fin, mieux c’est : ça fond plus vite. Essaie de ne pas respirer les particules fines de savon. C’est très irritant…
C’est bien écrit « râpe » ! Pas « petit robot électrique en plastique » qui est (était) certes pratique, mais pas très costaud !

2) Tu fais chauffer l’eau sans la faire bouillir, puis dans un saladier profond, tu couvres les copeaux de savon. Tu touilles grossièrement avec le fouet pour bien répartir l’eau, et tu laisses fondre tranquillement.

Ça va devenir une espèce de pâte très collante, translucide et très épaisse.

3) Ensuite, et c’est là que ça prend du temps, il faut rajouter petit à petit de l’eau chaude, et recommencer l’étape 2 plusieurs fois jusqu’à avoir intégré toute l’eau.

Quand tu rajoutes de l’eau chaude, ça se liquéfie, devient de plus en plus blanc et mousseux quand tu touilles, puis ça ré-épaissit dès que tu arrêtes de touiller.

4) Maintenant, fais chauffer le vinaigre (sans faire bouillir, et sans respirer les vapeurs), et mets-le de côté.
Surtout sans respirer les vapeurs ! Et ça pique les yeux. Doucement les petits nez délicats : l’odeur ne sera pas là très longtemps…

Un conseil : À cette étape de la recette, prépare ton bidon propre, et mets l’entonnoir en place. Une fois tous les ingrédients mélangés, il faudra être rapide pour mettre en bouteille avant que ça se déphase. Un peu d’aide pour tenir l’entonnoir sera la bienvenue…

5) Avant d’intégrer le vinaigre, il faut ajouter le bicarbonate au savon + eau.

Là c’est très bizarre, ça épaissit d’un coup pour devenir comme un blanc d’œuf battu très longtemps en meringue.

A nouveau, touille vigoureusement tout ça avec le fouet, même si c’est plus dur parce que ça fait presque des morceaux.

6) Attention, v’là la dernière étape qui mousse (ÉNORMÉMENT !!!): Tu rajoutes le vinaigre chaud, et tu touilles à nouveau vigoureusement.

Bizarrement, le fait de rajouter le vinaigre fait se déphaser la lessive. C’est à dire que les parties solides et liquides se « dé-mélangent ». C’est normal.

7) C’est là qu’il faut être rapide: il faut touiller pour homogénéiser le mélange, et le verser dans le bidon. Si on le verse déphasé, ça bloque dans l’entonnoir…
C’est à cette étape que j’ai eu la « mauvaise idée » de rajouter de l’eau pour qu’elle passe mieux dans l’entonnoir… Mais ça se ré-épaissit aussitôt !
N’hésitez pas à utiliser un mixeur style mixeur pour potage… Un costaud, sinon il risque de chauffer un peu…

8) Et enfin, la dernière étape qui prend le plus de temps : comme la lessive se déphase, il faut agiter très vigoureusement et régulièrement le bidon pour re-mélanger tout ça (en gros, à chaque fois que tu rentres dans la pièce, tu secoues). Petit à petit, le mélange restera de plus en plus mélangé, et de moins en moins déphasé. Le lendemain matin, hop, on secoue à nouveau, et normalement, là, ça a bien refroidi et du coup ça reste mélangé.
Je ne sais pas ce qu’il en sera pour la conservation de cette lessive, mais stockant ma lessive dans la buanderie où se trouve également le sèche-linge, grâce à la chaleur libérée par le sèche-linge je n’ai pas trop de mal à secouer mon bidon de lessive.

A quoi ça ressemble ? A une pâte blanche très épaisse (comme une béchamel qui aurait figé, mais encore plus épaisse).

Tu as donc désormais un bidon de lessive ultra-concentrée (ou plusieurs bidons moins concentrés si comme moi tu as rajouter de l’eau…) qui nécessite absolument d’être diluée avant utilisation (bah plus vraiment du coup !).

Deux options : soit tu prépares d’avance une bouteille de lessive à la bonne dilution, soit tu le fais à chaque fois. Perso, j’ai opté pour la première solution.

A quoi ça doit ressembler ? Pour savoir combien d’eau rajouter, c’est un peu compliqué à expliquer… Mais en gros, ça doit être très liquide, et faire des volutes blanches brillantes quand on mélange. Un peu comme du vernis à ongles très très liquide.

Et il faut absolument diluer à l’eau froide, sinon le mélange se déphase à nouveau, et il faut alors recommencer l’alternance temps de pause – touillage intensif.

Pour les plus précautionneuses, il est possible de préparer trois lessives différentes :
– une pour le linge classique (cette recette-là),
– une pour le linge de maison blanc (tu y mettras + de vinaigre blanc et + de bicarbonate),
– et une pour le linge délicat (tu y mettras au contraire – de vinaigre et – de bicarbonate).

Voilà ! A cette recette j’ai donc ajouté des HE de lavande. Ça sent bien la lavande quand on ouvre le bidon de lessive, mais cela ne sent plus du tout (ou très peu) une fois le linge sec.
J’aime beaucoup cette lessive et je l’utilise régulièrement.
Cependant, j’avoue parfois revenir à la lessive que j’utilisais avant, pas naturelle du tout, pour le linge qui ne sent pas très bon, comme les tenues de sport par exemple.

Source : http://lestrucsdesfilles.over-blog.fr/article-fabriquer-sa-lessive-soi-meme-103173591.html

 

Cela vous a plu ? Partagez !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.